Guérir la boulimie de Patricia

La méthode de Laetitia pour traiter la boulimie de Patricia

Patricia a voulu utiliser ma méthode par ce qu’elle voulait arrêter ce qu’elle a décrit comme «une démolition de son corps. » Elle vivait des épisodes boulimiques suivi d’épisodes de purge de tous les jours, parfois plusieurs fois par jour. Elle avait 35 ans. Elle avait un emploi qu’elle aimait, mais comme elle venait d’aménager seule à Paris, elle n’avait pas de cercle d’amis. Comme ses soirées étaient composées d’épisodes de boulimie et de purge, elle avait peu de temps pour développer une vie sociale. En tout cas elle avait l’habitude de se sentir tellement mal dans sa peau après ces épisodes boulimiques que l’idée de sortir ne lui venait même pas à l’esprit.

La première étape pour elle avec ma méthode fut de développer une «cible». Je lui ai demandé quelle partie de son cycle destructeur autour de la nourriture était le plus chargé d’émotion. Patricia n’a pas hésité: « Après le travail, quand j’ouvre la porte de ma maison, je sais juste que je vais sortir dans l’heure pour acheter de la nourriture pour me gaver. Je sais que c’est foireux, mais je ne peux pas m’en empêcher.! » Cette cible fut celle choisie par Patricia pour utiliser ma méthode et je sais par expérience que ma méthode donne les meilleurs résultats lorsque la cible a beaucoup de charge émotionnelle.

Deux semaine plus tard, j’ai revu Patricia. Ses épisodes de boulimie et de purge avaient sensiblement diminué. Elle avait même commencé à mettre en place une stratégie et des plans de socialisation pour occuper ses soirées. Patricia m’a dit: « C’est comme si quelqu’un avait coupé la petite voix intérieure qui me poussait à la boulimie. Cette voix est toute faible au loin maintenant et elle n’a certainement plus la même emprise sur moi!  »

Nous avons exploré la seule nuit où récemment, elle avait connu un épisode boulimique. Ce fut après une journée particulièrement difficile au travail avec aussi un ensemble de facteurs déclenchants associés au stress et à son caractère perfectionniste. Nous avons parlé de l’aide que pouvait lui apporter ma méthode pour remédier à cette autre série de déclencheurs.

Dans les semaines qui ont suivi, Patricia a commencé grâce à son travail sur elle-même à diminuer fortement les émotions et les déclencheurs qui alimentaient sa boulimie. Elle avait enfin de plus en plus de soirées normales pour enfin socialiser et se sentait moins seule. Comme sa petite «voix boulimique » qui la hantait avant était devenue beaucoup moins importante, Patricia a commencé à sentir qu’elle pouvait faire des choix sains et qu’elle avait enfin d’autres options pour composer avec les sentiments difficiles. Elle était sur le chemin de la guérison.

 

Laetitia

 

Cliquez ici pour découvrir la méthode que j’ai utilisée pour mettre fin à ma boulimie.

oui je veux guérir de la boulimie